Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 Expertys, Agence immobilière CLAMART 92140

L'actualité de CENTURY 21 Expertys

CLAMART ET LE TRAMWAY T10

Publiée le 26/10/2016

C’est fait : le préfet des Hauts-de-Seine vient de déclarer le projet du tramway T10 d’utilité publique. Concrètement, cela va permettre les acquisitions foncières, le début des travaux préparatoires et le dévoiement des réseaux, dès l’année prochaine. En tout, 351 M€ seront investis pour cette ligne dont la mise en service est attendue pour 2021. Elle reliera Antony à Clamart en 25 minutes, en passant par Châtenay-Malabry et Le Plessis-Robinson.

Moins de galère pour les habitants d’Antony

La future ligne partira de la gare RER de la Croix de Berny, à Antony, jusqu’à la place du Garde, à Clamart. Un trajet actuellement délicat pour les automobilistes, où le temps de parcours peut atteindre 45 minutes en heure de pointe. « C’est un secteur extrêmement chargé en circulation », reconnaît Perrine Precetti, adjointe au maire (LR) chargée de la mobilité urbaine. À Antony, le tramway longera l’A86 en direction de Châtenay-Malabry. De nombreux salariés travaillant à Paris roulent dans ce sens le matin, et font le chemin inverse en fin de journée. « Et le centre commercial Vélizy 2 est également très prisé », poursuit l’élue. Dans quelques années, les Antoniens pourront le rejoindre en tramway, via le T10, puis la correspondance avec le T6 à Clamart.

 

Châtenay-Malabry veut attirer les entreprises

C’est à Châtenay que le T10 comptera le plus d’arrêts : six en tout. Une aubaine pour cette ville plutôt résidentielle, traversée aujourd’hui seulement par des bus. « Les gens travaillent pour la majorité à l’extérieur de la ville, observe Georges Siffredi, maire (LR). L’arrivée du tramway leur facilitera la vie. » Et permettra aussi, selon lui, de rendre la ville « plus attractive économiquement ». « 120 000 m2 de bureaux vont être créés sur le site de Pharmacie, précise l’élu. Si on veut attirer des entreprises, un moyen de transport comme le tramway est essentiel. »

Le T10 desservira 14 stations sur 8,2 km de ligne

(LP/Infographie)

Moins de circulation au Plessis-Robinson

Au Plessis, on attend le T10 « depuis vingt-cinq ans ». Car, aujourd’hui, mis à part le bus, aucun transport en commun « lourd » ne traverse la ville. Le projet prévoit donc la création de trois arrêts le long de l’avenue Paul-Langevin, la grande artère qui parcourt la commune du nord au sud. « Le parc des sports, avec la piscine, sera ainsi desservi », précise-t-on au cabinet du maire. Au même titre que le parc d’activités Noveos, qui compte de grandes entreprises comme Renault ou Optic 2000, ou la Maison des arts dans la cité-jardins. « La ligne passera aussi à proximité de logements sociaux, ajoute la mairie. Cela permettra certainement aux habitants d’abandonner la voiture. »

Clamart ne compte pas en rester là

L’arrivée du tramway ? Un « premier pas », pour la ville de Clamart, qui se bat pour que le T10 puisse à terme rejoindre la future ligne 15 du Grand Paris Express, au niveau de la gare Fort d’Issy - Vanves - Clamart. « Comme dans tout réseau, il faut voir les interconnexions dans leur ensemble », explique le maire (LR) Jean-Didier Berger. L’hypothèse a été inscrite dans le schéma directeur de la région Ile-de-France (Sdrif) à l’horizon 2030, et une dizaine de tracés ont déjà été étudiés par le Stif (Syndicat des transports d’Ile-de-France). « Mais rien n’a encore été arrêté », précise le directeur général du Stif, Laurent Probst. Qui met déjà en avant « l’intérêt » de la première phase avec un terminus, place du Garde, « proche du centre-ville et de lignes de bus qui desservent la ligne 12 du métro ».